L’Algérie améliore son indice de développement des TIC

0
659
idi-algerie-developpement-tic

L’Algérie a gagné 9 places dans le classement 2016 du meilleur Indice de développement des technologies de l’information et de la communication (IDI), établi chaque année par l’Union internationale des télécommunications (UIT).

L’Algérie, 112e en 2015 avec un Indice de 3,74 points, s’est hissée en 2016 à la 103e place avec un IDI de 4,40,  selon le rapport de cette organisation onusienne sur « la mesure de la société d’information » publié mardi à Gaborone au Botswana.

Selon ce classement, l’Algérie est le troisième pays « le plus dynamique » dans le monde, après Myanmar et Saint-Kitts-et-Nevis, qui a réussi à améliorer son classement de plusieurs places en une année. Saint-Kitts-et-Nevis a gagné 20 places et Myanmar 13 places.

Avec Myanmar et le Bhoutan, l’Algérie se positionne également parmi les pays qui ont réalisé des « progrès substantiels » dans le développement des technologies de l’information et de la communication, selon l’UIT, notamment en matière de téléphonie mobile et de taux de pénétration du réseau Internet-estimé à 30% en 2015.

Dans l’édition de cette année, la Corée du Sud occupe la tête du classement pour la deuxième année consécutive.

Les dix premiers pays les mieux classés selon cet indice comprennent également deux autres économies de la région Asie-Pacifique (Hong Kong et Japon) et sept pays européens (Islande, Danemark, Suisse, Royaume-Uni, Suède, Pays-Bas et Norvège).