Connect with us

Economie numérique

Qui gagnera la guerre des VTC en Algérie ?

Published

on

Marché VTC Algérie
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Si Uber se place comme leader absolu du VTC dans plusieurs pays où la culture de ce service est bien ancrée, la tendance ne paraît pas aussi évidente en Algérie. En témoigne le lancement de plusieurs applications de VTC comme Yassir, TemTem ou plus récemment Heetch, ce qui a pour effet d’animer un marché de plus en plus dynamique.

Bien que Uber – à travers son rachat de Careem – vise d’ores-et-déjà le marché algérien des VTC, plusieurs concurrents de taille comptent bien résister à l’avalanche que prépare le leader mondial du service.

À leur tête Yassir, lancé depuis 2017 qui jouit du « first mover advantage » et qui a la qualité d’être un produit purement national. Le suit de près TemTem, lancé la même année.

On pourrait aussi citer une multitude d’applications dans le domaine tels que PickmeApp devenu depuis « Tymô » ou encore Wesselni, entre bien d’autres.

Careem, l’application de Uber, s’est quant à elle installée en Algérie à la même période de manière assez timide et prépare depuis son lancement en grande pompe. La guerre concurrentielle du secteur étant loin d’être achevée, les avis divergent encore quant à qui domine réellement les VTC en Algérie.

À ce propos, nous avons recueilli plusieurs avis d’acteurs majeurs de l’économie numérique algérienne.

Ce qu’ils en pensent…

La team Yassir :

Midou Baba Ali, co-fondateur de la startup Nboujiw

« Je suis team Yassir parce que j’aime leur communication, l’esprit d’entreprise, les chauffeurs, la disponibilité et les nombreuses promotions. Je n’ai pas encore vu Heetch ou Uber à l’œuvre donc je ne me permets pas de juger. »

Imene Arkam, assistante en communication digitale à Paris

« Je n’ai pas essayé Heetch ni Uber en Algérie. C’est difficile à dire, Yassir a quand même réussi à se faire un nom et je me dis que Uber ou Heetch seront peut-être plus chers. Et puis Yassir a su parler au grand public à travers sa communication, et compte tenu de l’appétence des Algériens envers le 100% dz, je dirais que Yassir a un bel avenir devant lui. Il faut s’attendre à ce qu’il déploie aussi des stratégies plus larges en matière d’impact.

Et puis je ne pense pas vraiment qu’il s’agisse de gagner, les uns et les autres vont coexister comme partout ailleurs, mais Uber reste Uber. »

La team TemTem :

Mehdi Dahak, rédacteur en chef de DzFoot

« TemTem sont les meilleurs à mes yeux, mais j’ai de la sympathie pour Yassir. Dur ! »

Yasmine Dorbane, responsable d’Algérie360.com

« Je pense que vu le marché ultra-concurrentiel des VTC, il est déjà trop tard pour Uber et Heetch. Et j’ai aussi eu à remarquer le fait que les Algériens privilégient les services algériens. Et à ce jeu, Yassir a fait son trou mais TemTem a davantage de fonctionnalités, dont le fait de pouvoir faire des arrêts dans ses trajets. »

La team Uber :

Mehdi Bouzid, co-fondateur de Ouedkniss

« C’est la question à 1 million de dollars ! (Rires). Pour avoir mis le paquet dès le départ, Yassir est aujourd’hui leader. Pour le détrôner, il faut quelqu’un qui a les moyens de ses ambitions et seul Careem (Uber) peut le faire. Mais est-ce que cela sera au prix de leur rentabilité ? 

La rentabilité des VTC au niveau mondial est délicate et l’Algérie n’échappera pas longtemps à la situation. A mes yeux, celui qui aura le plus gros budget d’investissement et de communication l’emportera. »

Anis Mohammedi, Directeur digital à Oriflame

« Je suis de la team Uber. Ils ont de meilleures procédures et je pense qu’ils vont disrupter le marché en Algérie. Les prix sont chers et ils n’hésiteront pas à les casser. »

Samir Rouabhi, expert en digital

« Uber ! Careem connait tous les problèmes des pays similaires à nous. En plus, il bénéficie de l’expérience et de la puissance financière d’Uber. Bien que Yassir a l’avantage du terrain… Il finira peut-être même par racheter Yassir ».

En définitif, beaucoup d’arguments et de contre-arguments parmi lesquels est mis en relief celui de la préférence nationale. Ceci a pour effet de placer Yassir à la tête des applications VTC en termes de popularité, mais il va sans dire que Uber n’a pas encore dit son dernier mot.


Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Continue Reading