Registre de commerce : plus besoin de local pour lancer son entreprise

Partagez cet article

Les jeunes porteurs de projets n’ont plus besoin de local de domiciliation pour obtenir un registre de commerce relatif à leur activité.

C’est ce qu’a annoncé le ministre du commerce lors d’une journée d’information. Cinq options s’offrent alors en guise d’alternative : les jeunes porteurs de projets peuvent domicilier leur siège social soit au domicile même d’un des porteurs de projet, ou bien auprès d’un commissaire aux comptes, d’un expert-comptable, d’un avocat ou d’un notaire.

La domiciliation au niveau du domicile personnel est contrainte à une durée de deux ans, renouvelable une seule fois.

Une initiative de taille ; celle-ci permettant aux start-ups notamment d’aller au-delà des contraintes de domiciliation qui peuvent se révéler inutiles dans le cas d’activités dans le secteur de l’économie numérique.

A lire aussi  Les horaires des tramways, téléphériques et du Métro durant Ramadan

Auteur de l’article : Aymen Alleche

1 commentaire sur “Registre de commerce : plus besoin de local pour lancer son entreprise

Commentaires fermés.