Twitter- Un hashtag appelle les Algériens à la haine raciale

0
938
migrants-algérie-réseaux-sociaux

Après avoir disserté de la nouvelle interface Twitter, les internautes algériens abordent ces derniers jours un sujet beaucoup moins léger, à travers la crise des migrants, et en profitent pour faire ressortir le pire de l’humain.

À travers le hashtag لا_للافارقه_في_الجزاير (comprendre « Non aux Africains »), qui a le mérite de réfleter le quotien intellectuel de ses initiateurs (l’Algérie étant également située en Afrique), les tweeples ainsi que les utilisateurs de Facebook s’en donnent à coeur joie sur les raisons, le plus souvent infondées, de la nécessité urgente d’expulser migrants et refugiés subsahariens.

De nombreuses pages, réunissant des centaines de milliers de fans, n’hésitent pas à inciter à la haine raciale afin de, à leurs yeux, « nettoyer nos villes ». Nous nous refusons de par la violence des propos, et afin de ne pas augmenter de la visibilité de cette cause avilissante, à partager ce contenu.

Comme dans de nombreuses occasions, d’autres voix s’élèvent afin de dénoncer ce racisme décomplexé, puisque la campagne ne touche que les Subsahariens, sans jamais évoquer les réfugiés syriens (musulmans), tout aussi nombreux sur le territoire.

Hasard du calendrier, nous célébrons aujourd’hui la journée mondiale des réfugiés.