Au-delà des joutes sportives mondiales, à l’image des coupes du monde et des JO, qui réunissent des milliards de telespectateurs, le sport attire de plus en plus de passionnés et la professionnalisation de la discipline ne s’est pas faite sans une dose de marketing. Et si l’Algérie a de tout temps été orientée vers les hydrocarbures, elle n’est pas en reste dans cette course à la marketisation du sport. Des entrepreneurs, courageux et passionnés, ont assez tôt fait le pari du sport. Retour ci-dessous sur le parcours de 5 d’entre-eux.

Zetchi, le formateur

Président de l’entreprise familiale Faïenceries Algériennes, fondée il y a 45 ans, aujourd’hui leader sur le marché algérien de la céramique, il lance le Paradou Athletic Club (PAC) en 1994. Le club monte dès lors 8 divisions jusqu’à atteindre la première lors de la saison 2005/2006. S’ensuivent deux rétrogradations qui motivent Kheireddine Zetchi à adopter une politique à long-terme basée sur la formation en fondant, en 2007, une académie de football en partenariat avec l’entraîneur français Jean-Marc Guillou.

Neuf saisons plus tard, les joueurs formés à l’Académie représentent l’ossature du club qui se permet aujourd’hui de rêver de faire à nouveau son entrée dans l’élite (en ligue 1) avec pour objectif cette fois-ci de s’y maintenir. Le soin particulier apporté à la formation en termes d’infrastructure et d’expertise locale et étrangère a fait du PAC un vivier de talents qui sont autant mobilisés dans les sélections nationales que convoités par les différents clubs. Avec l’exportation de Ramy Bensebaini (transféré récemment au Stade Rennais FC), la pépite Benguit (20 ans) convoité par de nombreux clubs étrangers et bien d’autres, c’est un véritable label Paradou que Zetchi instaure, un gage d’excellence footballistique made in Algeria.

Oumnia, l’ingénieur

Diplômé de l’École Polytechnique d’Alger et de l’École des Mines de Nancy, il est l’inventeur – en 1998 – de la chaussure de football la plus légère au monde jamais conçue jusque là. Spécialisée dans la création de chaussures de sport de haute technicité, Baliston, son entreprise, a longtemps été l’équipementier de plus de la moitié des clubs du championnat d’Algérie, ainsi que les délégations nationales aux jeux africains et méditerranéens.

En 2015, l’homme derrière des succès planétaires tels que l’Ultralight, la Diva et les Glaglashoes, continue de révolutionner le monde de la chaussure avec Digistole, la première semelle connectée. Avec ses articles avant-gardistes, ce produit de l’école algérienne est la preuve vivante de la capacité algérienne tant que s’offrent les conditions nécessaires à son expression.

Aït Aoudia et Bouguermouh, les marketeurs

Riad Aït Aoudia est le directeur général de Media AlgeriA (MMA), un groupe média qu’il a fondé en 2002. Très présent sur le marché communicationnel et publicitaire, MMA est rapidement devenu la première agence de conseil en marketing sportif avec des partenariats développés – depuis 2009 – avec les institutions sportives les plus importantes (la FAF, la LFP, le COA, etc.). Ayant en 14 ans d’activité acquis une réelle expertise dans le football,  le projet s’étendra à d’autres disciplines, comme le tennis, au potentiel marketing majeur.

Mahmoud Bouguermouh est le directeur général d’OFFSIDE Agency, spécialisée dans la gestion d’image des sportifs, et fondateur de LA3LAM, site de contenu dédié au sport algérien. Diplômé en droit du sport, il compte faire de sa société – fondée en 2015 – une référence en matière de stratégies sponsoring et de gestion de relations presse.