Chaque mois, GeekyAlgeria s’intéresse à un acteur de la scène éco-numérique en Algérie, en faisant connaître sa PME et les services offerts et ce, afin de réunir les entrepreneurs du numérique sous une seule et même bannière et ainsi démontrer le potentiel du secteur.

Ce mois-ci, Lamine Ghemati, fondateur d’AutoPub, ouvre le bal en expliquant la génèse du projet et son plan de développement.

Bonjour Lamine, peux-tu revenir sur ton parcours pour nos lecteurs et ce qui t’a mené à lancer AutoPub ?

Ingénieur en systèmes d’information de l’Ecole Supérieure d’Informatique d’Alger (ex INI), puis Master en management des SI à Paris, j’ai travaillé en tant que consultant dans deux SSII françaises avant de revenir à Alger. J’ai eu une première expérience entrepreneuriale avec le site Tbeznyss.com de commerce en ligne. Autopub est le fruit d’une réflexion voulant apporter une solution aux automobilistes pour réduire leurs frais liés à leurs véhicules d’une part, et d’offrir un maximum de visibilité à un prix intéressants pour différents types d’entreprises.

Sur ton site, il est expliqué que le service est ouverts aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. Peux-tu nous expliquer comment cela fonctionne pour ces derniers ?

Si un particulier possède le permis de conduire et une voiture assurée, il peut s’inscrire sur notre plateforme autopub.dz en tant que conducteur et demander la participation à des campagnes sur sa région (wilaya de résidence et/ou de travail). Autopub leur fait gagner de l’argent rien qu’en affichant une publicité sur leur voiture en garantissant leur sécurité grâce à des supports adaptés qui ne cachent pas la vue au rétroviseur par exemple. Ils peuvent participer sans limite aux campagnes pour réduire leurs charges (carburant, parking, assurance, vignette, entretien, etc.) et sans changer leurs habitudes de circulation.

Sur quelle base les tarifs sont-ils fixés ?

Les tarifs se composent du coût d’acquisition des automobilistes, de la gestion de la plateforme en ligne qui permet de recueillir les différentes données de profils et de trajets des conducteurs ainsi que de leurs sélection pour les campagnes selon les besoins des clients, de l’impression et de la pose des affiches publicitaires ainsi que des coûts de suivi et de valorisation de la campagne pour nos clients, notamment le bilan de fin de campagne réalisé systématiquement. Par la suite, il y a les charges classiques de fonctionnement, les impôts et enfin notre marge bénéficiaire. Il faut savoir également que plus la flotte et la durée des campagnes sont importantes, plus le tarif diminue logiquement.

As-tu eu des clients facilement ? Quels sont tes plus gros comptes ?

Rien n’est facile, il y a un travail de prospection et d’explication à mener afin de démontrer la valeur de notre service pour nos clients ainsi que le retour sur investissement attendu. Les comptes les plus intéressés sont les PME car le coût de l’affichage par rapport à la visibilité produite est plus intéressant pour eux que d’autres canaux. Le service est aussi plus attractif aux comptes ayant une cible B2C.

AutoPub agit-il en intermédiaire entre les conducteurs et les annonceurs ou son travail est plus détaillé que cela ?

C’est en réalité beaucoup plus que cela. Il y a un travail en amont de recrutement et de sélection des conducteurs auxquels nous apprenons à suivre certaines bonnes pratiques afin de respecter l’image de marque de nos clients et même de la soutenir en devenant leurs ambassadeurs. Les clients rentrent ainsi dans la discussion des gens avec leurs collègues, familles ou voisins. Nous construisons également un réseau d’imprimeurs partenaires pour permettre aux annonceurs de diffuser des publicités sur toutes les routes du territoire national. Et puis, nous offrons un accès à un tableau de bord de suivi et de valorisation des campagnes par certains indicateurs de performances et établissons des bilans de campagnes afin de déceler les points forts et les aspects à améliorer pour chacune d’entre elles. Enfin, d’autres fonctionnalités intéressantes sont en préparation pour offrir plus de services à nos clients autant qu’à notre communauté de conducteurs.

As-tu rencontré des difficultés lors du lancement de ce service, somme toute innovant ?

Oui, il y en a eu. Je ne veux pas m’attarder là-dessus mais disons que l’administration reste un point bloquant dans certaines situations.

Savais-tu qu’un service similaire a été lancé il y a quelques années en Algérie mais qu’il n’a pas fait long feu. Penses-tu que le timing t’est bénéfique ?

Non, je ne le savais pas. Si vous pouvez me donner plus d’information j’essaierai de comparer les deux business modèles et voir s’ils étaient vraiment similaires, car notre innovation demeure dans la façon de faire et l’apport de la plateforme web et de nos processus. Avaient-ils un site Internet permettant l’inscription, la demande de participation aux nouvelles campagnes pour les conducteurs ? Le suivi à travers le tableau de bord et la commande en self-service de campagnes pour les annonceurs ? L’implication des imprimeurs dans cet écosystème ?

Je ne sais pas si c’est le bon timing, en tout cas notre service représente une excellente alternative pour les sociétés qui souhaitent réduire un peu leur budget pub sans altérer leur visibilité et le taux de conversion. En plus, ça aide les automobilistes en ces temps d’austérité !